Webinar Xerox : Environnement de travail hybride
novembre 12, 2020

Coronavirus : Quel impact sur les bureaux sur le long terme ?

Comment le coronavirus va-t-il impacter les bureaux et autres espaces de travail sur le long terme ? Quelles habitudes de travail aura-t-on une fois que la pandémie sera maîtrisée, voire terminée ? Autant de questions qui se posent aujourd’hui dans les entreprises, et auxquelles nous tentons de répondre.

L’impact du coronavirus sur l’aménagement des bureaux à long terme

Il est probable que nombre d’ activités basiques s’effectueront de plus en plus en télétravail ou en mobilité : dans son salon, son jardin, dans le parc à côté de chez soi, dans le train ou l’avion, etc.
L’importance de l’espace pour les activités de base diminuera donc progressivement dans les bureaux à l’avenir, pour laisser la place à d’autres espaces de travail plus spécialisés : travail collaboratif, espaces de réunion, espaces acoustiques pour appels visios…

L’impact des outils numériques

Avec le premier confinement, toutes les entreprises se sont emparées des outils de réunions numérique (Zoom, Teams, Slack, …) pour pouvoir échanger des informations à distance. Ces outils, parfois adoptés dans l’urgence, ont désormais pris place dans les outils des travailleurs de bureaux. Ils tendent à perdurer, y compris pour les travailleurs revenus sur site avant, et pendant, le second confinement. Ce qui va, petit à petit, se traduire par des espaces de réunions dont le volume diminue. Ces salles de réunions seront plus intimistes et adaptées aux réunions en petits groupes, pour une créativité et une productivité accrue. L’autre avantage, c’est que cela laissera alors plus d’espaces pour des bureaux ou encore des espaces communs adaptés aux nouvelles normes sanitaires.

Le tout télétravail n’est pas toujours possible

En revanche, pour certains le télétravail n’est pas synonyme de travail serein permettant une concentration nécessaire. Qu’il s’agisse des enfants, des colocataires, ou de nuisances extérieures (travaux dans la rue, voisin qui bricole, …), il est difficile pour certains travailleurs de trouver la paix et la tranquillité à la maison. De fait, le bureau est alors vu comme un havre de paix, propice aux tâches demandant une concentration intense. Pour l’après-covid, les entreprises devront se concentrer sur des espaces de travail flexibles, permettant à certains travailleurs de venir « s’isoler » au bureau.

En outre, certaines tâches ne peuvent s’effectuer correctement à distance ou peuvent poser des problèmes administratifs, voire juridiques. Difficile par exemple de tenir un standard d’accueil à distance. Dans d’autres cas, la sécurisation des données personnelles pour respecter le RGPD (règlement général sur la protection des données) vient complexifier les possibilités de télétravail.

Conclusion

Si ces dernières années l’aménagement des bureaux et des espaces de travail évoluaient petit à petit, le coronavirus vient accélérer ce changement, déjà opéré par de nombreuses entreprises. En effet, le concept du bureau traditionnel comme « lieu de travail + espace de réunion » commençait déjà à être remis en question, au profit d’une approche multi-espaces de travail et d’échanges. Cette nouvelle vision de l’aménagement des bureaux à l’avantage de combler les attentes des collaborateurs face à la crise sanitaire, mais aussi d’aller dans le sens des normes sanitaires qui découleront de cette pandémie. Plus qu’une tendance donc, cette approche de l’aménagement va continuer de s’étendre pour toucher de plus en plus d’entreprises.

Comments are closed.

Buy now